Pâtes aux nouilles et Octobre Rose

Sous ce drôle de titre se cache une histoire pour enfants signée Muriele Charlet-Dreyfus. Publié au Crayon à Roulettes, il appartient à une collection de romans sur le thème de la solidarité. Des romans qui parlent vrai aux enfants, qui traitent de sujets sérieux mais sur un mode humoristique.

L’auteure a focalisé l’histoire du point de vue de Noé, 9 ans, petit garçon plutôt insouciant dont la vie va basculer. Le récit commence en juin. C’est la fin de l’école, les vacances approchent, il se réjouit des longues récrés et des spectacles de fin d’année, évoque son frère qui passe son bac en touriste. Puis c’est le départ en colo avec son cousin Jules et l’apprentissage du surf sur une planche-savonnette et de l’espagnol qu’ils baragouinent vaguement. Mais patatras ! En son absence, l’histoire familiale déraille : sa mère apprend qu’elle est atteinte d’un cancer. Dit comme ça, ça peut donner envie de partir en courant et de refermer le livre. Mais en réalité, la vie continue !  Cette histoire singulière et partiellement autobiographique est une histoire qui touche beaucoup de femmes aujourd’hui (58 000 nouveaux cas de cancer du sein chaque année et une femme sur 8 susceptible de développer la maladie) et qui impacte par conséquent beaucoup d’enfants car la maladie d’un parent rejaillit forcément sur toute la vie de la famille.

Un sacré boucan

Il faut annoncer la nouvelle à Noé, ce n’est pas facile. « J’ai demandé comment s’appelait sa maladie. Papa a répondu un truc comme « un concert ». Dans ma tête ce concert-là faisait un sacré boucan ! » suivi de la promesse de la mère de guérir à condition qu’il soit patient. On garde le cap, on rigole, on se réjouit des petits bonheurs. Noé passe par des hauts et des bas : il s’inquiète d’autant que la rentrée des classes arrive. Il se sent seul face à la maladie de sa mère. Heureusement, il a des copains. Et heureusement, le cancer, ça ne fait pas perdre le sens de l’humour ! Même quand on n’a plus un poil sur le caillou, on peut se persuader que l’on ressemble à la Joconde et se réjouir de ne plus avoir un cheveu blanc. Noé prend conscience qu’il n’est pas seul à avoir des soucis et que beaucoup d’enfants autour de lui en ont d’autres. Ils décident de fonder un club et de s’épauler. Finalement, la vie ressemble un peu à un tour de manège. Quand on se sort d’une telle maladie, on a l’impression d’avoir décroché le pompon ! Noé et sa maman sortiront grandis de cette aventure. On les suit et on les soutient à 100 % !

Les pâtes aux nouilles

Editions le Crayon à roulettes – www.lecrayonaroulettes.fr

8,90 €

Découvrir le roman